admin

fév 182018
 
war sav

 

Les absents ayant toujours tort, nous ne saurions trop vous conseiller d’être bien présents au Fest-Noz annuel de samedi prochain (24 février). Toutes affaires cessantes, informez vos voisins, vos amis, votre famille… dimanche, il sera trop tard.

 

affiche FN MESKAÑ 2018

 

L’association ayant soufflé ses dix bougies lors du dernier fest-noz, un nouveau cycle commence et pour l’occasion, comme de coutume, l’ambiance sera au rendez-vous. Danseurs et amateurs de musique traditionnelle bretonne ne pourront restés insensibles à la qualité du groupe invité : War Sav (prononc. “var sao”). Ce groupe de jeunes musiciens du Trégor dégage une énergie qui rappellera peut-être à certains (certes, pas les plus jeunes) les groupes des annéees 70/80, avec en plus un atout majeur : leur chanteur Korentin Le Davay, une voix superbe et un pêche d’enfer. Bref, le déplacement vaut le détour. 

Les musiciens de Meskan assureront également l’animation de la soirée. L’ensemble des sonneurs, le groupe trad, le groupe de musique irlandaise… tous, après avoir répété d’arrache-pied jours et nuits, sont fins prêts pour vous faire danser jusqu’au bout de la nuit.

Un événement forcément inoubliable, ce serait quand même ballot de le rater !

Quelques vidéos de War Sav, histoire de vous faire patienter  (mazurka/fisel, plinn, kost ar c’hoat)

 Posted by at 17:39
oct 072014
 
325

Deus’ta :

groupe formé actuellement de  Thierry Beuze (diato), Bernard Bizien (guitare acoustique), Franck Fagon (clarinette), Bruno Rivoal (percus) et Mari Stervinou (chant).

Ceux qui ont pu les apprécier récemment, ne tarissent pas d’éloges sur la qualité de leur prestation – il s’agit vraiment d’un très bon groupe de fest-noz

Pour leur venue à Franqueville Saint Pierre (76) , deux membres du groupe ont un empêchement et sont donc remplacés – à la clarinette, Guillaume Le Guern remplace Franck et au chant, Nolùen Le Buhé remplace Mari  – donc, en quelque sorte… des remplaçants de luxe

(… aux clarinettes : Guillaume Le Guern et Christian Duro)

Meskalon :

L’association Meskan de Gaillon (27) est impliquée dans le déroulement du fest-noz par la présence de Mes’kalon, groupe à “géométrie variable” et à large éventail musical : trad sonné, breton chanté, folk joué… faire danser restant l’objectif à atteindre.

  IMG_4646

FESTNOZ2014

 Posted by at 16:39
mai 142014
 
fn-100514-a

On ne s’en lasse pas, mieux, on en redemande et l’idée de devoir patienter un an nous attriste. Il fallait donc y être, en cette soirée du 10 mai, sur les hauteurs de Saint-Aubin sur Gaillon.

La veille, l’équipe technique, chapeau bas messieurs Emilien et Maxime, avec l’aide précieuse de l’ami O’Glush, avaient installé et réglé le matériel son et lumière. Les balances avec les musiciens de Meskañ se sont faites dans la foulée. Le jour J, dès le début d’après-midi, les biligs étaient en chauffe et les crêpes s’empilaient. A quelques encablures, un bœuf façon marocaine continuait de mijoter et propageait des senteurs qui laissaient envisager l’attribution probable d’une étoile supplémentaire à la cuisinière. Pendant ce temps, d’autres s’affairaient à l’installation de tous les postes stratégiques, indispensables au bon déroulement de la soirée. Une vraie ruche !!

Après l’apéro règlementaire et un excellent repas pris dans la bonne humeur, chacun à son poste, la soirée peut commencer.

Un temps fort en émotion offre au public un moment de qualité et de fraîcheur. C’est la première prestation sur scène  des nouveaux pipers formés chez Meskañ,  chapeau bas Yves, Olivier et Stéphane  (accompagnés de Guy et de Jean-Louis). Ils ne sont pas prêts de l’oublier. Les bombardes et cornemuses prennent le relai et permettent ainsi aux danseurs de prendre définitivement possession du parquet, les plus vaillants le lustrant encore à point d’heure. Merci aux danseuses et danseurs des associations voisines et de la région parisienne de nous avoir fait l’honneur de leur présence.Les formations musicales de Meskañ, Sonerion Meskañ, Meska Ceili Band, Gaalonn et Meskafolk ont eu le privilège de partager la scène avec le  Landat Moisson Quintet. Quel régal d’avoir ce groupe sur scène, et à Saint Aubin sur Gaillon. Au cours de deux  passages d’une heure, toujours de bonne humeur  et  dynamiques, ces cinq artistes (Lors : chant, Thomas : accordéon, Julien : contrebasse, Roland: guitare,  et Sylvain : flûte) hauts en couleur et en voix ont  porté les danseurs qui n’ont pas vu le temps passer.


Video PlatformVideo ManagementVideo SolutionsVideo Player

 Quelle belle surprise  et quel bonheur pour Jean-Marc quand, en fin de fest noz,  il montesur scène avec Lors Landat pour un Kost ar hoed en  kan ha diskan.  accompagnés par les musiciens de Meskañ.

Cette belle soirée n’aurait pas été possible sans le concours de toutes et tous et plus particulièrement celles et ceux qui ont tourné en crêperie et en cuisine  (y compris vaisselle et nettoyage). Chapeau (très) bas. Retrouvons-nous dans l’album photos. Merci à toutes et tous qui vous êtes dépensés sans compter pour que le fest noz soit une réussite.

P. S. : porte-parole auto-déclaré des adhérents, j’observe qu’une fois de plus, le tôlier a tenu la baraque… chapeau bas l’ami Guy, au nom de tous merci pour tout… surtout ne faiblis pas ! (jean-marc d.)

P1070191

 Posted by at 11:05
mai 092013
 
Le fest noz bat son plein (3)

Vivement le suivant !!

C’est un peu l’impression générale à l’issue de cette belle soirée qui, l’espace de quelques heures, aide à oublier tous les tracas de la vie quotidienne.

Reprenons les choses dans l’ordre. Une telle soirée se prépare, le travail en amont est en quelque sorte la face cachée de l’évènement. L’association, en la personne de son valeureux président, tient là un élément capital de la réussite – donc, quitte à froisser sa modestie, tirons un grand coup de chapeau au commandant de bord… bravo Guy… surtout ne faiblis pas…

L’affaire étant sur les rails, la soirée peut commencer. Derniers préparatifs, chauffe des biligs et premières crêpes, réception des musiciens… puis après un p’tit apéro afin de se prémunir contre toute déshydratation soudaine, nous voici prêts à apprécier le plat du jour : un fameux haggis (recette écossaise à base de mouton) qui évoquera à mon voisin de table, des souvenirs “rustiques” de dégustation du même plat, au petit-déjeuner, en camping en haut de l’Ecosse, il y a trente ans (pour en savoir davantage, voir avec Yann Quéfféléant, guitariste de Méal).

Heureux et repus, musiciens et adhérents/bénévoles sont dans les conditions optimales pour animer la soirée et accueillir le public. Tout est en ordre de marche (caisse, jetons, crêpes, buvette…), place à la musique et à la danse.

Le groupe de musiciens/Sonerion Meskan a l’honneur de lancer la soirée. Histoire de donner un brin de solennité à la soirée, il débute par une interprétation entraînante et joyeuse du Gwir Vretoned (sorte de version profane du cantique Da Feiz en Tadou Koz), suivent jilgodenn, dans plinn, ronds paludiers, dañs bro Arc’h et gavotte de Lannilis… danses appréciées sur le parquet par un groupe de danseurs(ses) de plus en plus conséquent.

Bombardes et cornemuses cèdent la place aux musiciens de l’Atelier de Variétés du Conservatoire. Agréable surprise, leurs reprises d’airs bien connus sont d’une qualité étonnante, chapeau les artistes… et pourquoi pas une évolution vers du chant en breton histoire de damer le pion à une certaine N. Leroy ?

Guy (coz), Yannick (bombarde) et Bruno (caisse claire) prennent la suite. Ils nous gratifient notamment d’une magnifique suite bigoudene. Jusqu’alors, disons que c’est Gaillon qui assure… et assure bien…

Thomas Moisson à l’accordéon (présent l’an dernier avec Lors Landat) accompagné de Dylan James à la contrebasse et de Gwendal Mainguy aux percussions prennent place sur la scène – un vrai bonheur, une musique fraîche, enlevée, avec parfois un arrière-goût de jazz et de samba – bref, particulier, dansant… comme quoi la musique bretonne a encore de la ressource.

Suit le groupe Méal. Le sympathique Fanch Fichou (flute) anime son équipe : Olivier Le Gallo (percus), Loïc Troel (diato), Yann Quéfféléant (guitare) et Muriel Quélen (chant). Une musique excellente, avec une chanteuse énergique qui a étonné par son talent et son dynamisme. Leur passage à Gaillon révêtait pour eux une certaine importance car c’était leur premier fest-noz dans cette configuration.

En conclusion, au risque de me répéter, que du bonheur  !!

Une telle soirée doit sa réussite à de nombreux facteurs . Nous ne pouvons clore le sujet sans remercier la municipalité de Saint-Aubin-sur-Gaillon, l’EMS (le Conservatoire de l’Ecole de Musique), les techniciens de la soirée : Emilien (son) et Loïc (lumières).

Et bien entendu… un grand merci à tous les bénévoles (adhérents ou non) – et rendez-vous à l’année prochaine… ou avant ?

Album photo du fest noz
photos by Brigit, Gael, Thérèse

 Posted by at 11:03
avr 262013
 
Bruno et Julie

soiree-festive-bis-juin-2011-009

Un fait divers familial tragique survenu mardi vient de faire plonger dans la stupeur les habitants d’Yvetot et des environs et parmi ceux-ci nos amis de l’association Steredenn Mor (asso. regroupant les bretons du Pays de Caux).

Bruno (guitare, chant) et Julie (flute, chant) ne nous ferons plus danser. Leur disparition laisse trois enfants orphelins auxquels vont nos premières pensées.

Nous nous associons pleinement à la douleur des proches et à la tristesse de nos amis de Steredenn Mor qui perdent là deux adhérents dont nous n’oublierons pas de si tôt le sourire – leurs notes de musique resteront gravées dans nos têtes.

kenavo,  Bruno et Julie

(photo extraite de l’article/Steredenn Mor)

 Posted by at 15:54